Faire une installation avec Jumpstart

De UnixManiax
Aller à : navigation, rechercher


Présentation

Jumpstart est une méthode d'installation de Solaris par le réseau. L'installation peut être interractive, ou entièrement automatisée. Cette méthode nécessite un serveur jumpstart qui va contenir tous les fichiers nécessaires à l'installation. Les différents clients vont booter sur le réseau et se connecter sur le serveur jumpstart, qui va leur fournir tout ce dont ils ont besoin.

Nous allons ici prendre l'exemple d'un serveur jumpstart qui s'appelle serveur_jump et d'un client qui s'appelle serveur1.


Prérequis

  • le client et le serveur doivent se trouver impérativement sur le même réseau, car le client va faire du broadcast pour trouver le serveur jumpstart
  • les services suivants doivent être actifs sur le serveur : NFS, TFTP et RARP


Si TFTP n'est pas visible dans les services, c'est qu'il n'a jamais été activé. Dans ce cas, il faut décommenter la ligne qui contient tftp dans /etc/inetd.conf (elle doit ressemble à ça : "tftp dgram udp wait root /usr/sbin/in.tftpd in.tftpd -s /tftpboot"), et taper la commande :

# inetconv

Le service sera alors visible avec svcs et sera normalement démarré :

# svcs -a |grep -i tftp
online         10:22:13 svc:/network/tftp/udp:default


Actions sur le serveur jumpstart

  • créer un partage NFS, par exemple /export/install/Sol10u9
  • insérer le DVD de Solaris dans le lecteur puis exécuter les commandes suivantes :
# cd /cdrom/cdrom0/Solaris_10/Tools/
# ./setup_install_server /export/install/Sol10u9
# ./setup_install_server -b /export/install/Sol10u9

La 2è ligne copie les fichiers d'installation de Solaris sur le serveur. La 3è copie les outils pour booter le client.

  • créer un répertoire /jumpstart
  • copier une partie du DVD dedans :
# cp -r /cdrom/cdrom0/Solaris_10/Misc/* /jumpstart
  • récupérer les fichiers exemple dans le réperoire courant
# cd /jumpstart
# cp jumpstart_sample/* .
  • éditer les rôles :
# vi rules

Un exemple est disponible dans /jumpstart/jumpstart_sample/).

Modifier les lignes qui conviennent.

  • Vérifier les rôles :
# ./check
  • éditer les profiles
# vi any_machines
  • facultatif : le fichier sysidcfg.

Ce fichier est un fichier de réponses pour la locale, la timezone, l'ip, etc. S'il n'est pas présent, l'installation se fera en mode interractif.

  • editer /etc/ethers pour ajouter l'adresse Mac et le hostname du client. Par exemple "00:11:22:33:44:55:66 serveur1"
  • ajouter le client dans la configuration de jumpstart :
# cd /export/install/Sol10u9/Tools
# ./add_install_client -e 00:11:22:33:44:55:66 -s serveur_jump:/export/install/Sol10u9 -c serveur_jump:/jumpstart [-p serveur_jump:/jumpstart] serveur1 sun4u

La partie entre crochets est facultative. Détail des options : "-e" précise l'adresse Mac, "-s" est l'emplacement de l'image de boot, "-c" est le répertoire jumpstart et "-p" est le répertoire du fichier sysidconf

C'est fini pour la partie sur le serveur.


Démarrer l'installation sur le client

ok> boot net - install

Et voilà, l'installation se lance. Si tout à été automatisé, tout va se faire tout seul, sinon la partie configuration va se faire en interractif.


Compléments

On peut également créer des scripts de configuration qui seront exécutés au début et à la fin de l'installation pour, par exemple, personnaliser les environnements utilisateurs ou ajouter des patchs.

Cette documentation est fortement inspirée de celle-ci : http://adminschoice.com/solaris-jumpstart-howto-guide. Cette dernière possède une partie trouble shooting qui peut être utile.