Installation de nagios

De UnixManiax
Aller à : navigation, rechercher


Je vais décrire sommairement l'installation d'un serveur nagios sur une Fedora 18. J'ai choisi une Fedora car il faut bien choisir une distribution, et la Fedora est très proche de RedHat, qui est un standard dans le monde professionnel. En plus, il y a des packages tout faits qui facilitent l'installation, même si ce n'est pas ma méthode préférée. En effet, la méthode des packages ne permet pas de personnaliser l'installation, et les choix par défaut ne me paraissent pas forcément les plus simples pour gérer un gros nombre de serveurs par la suite. En plus, l'installation depuis les sources est plus universelle et va être quasiment la même sur toutes les distributions linux, voire sur d'autres unix. Par contre, il se peut qu'on rencontre des problèmes de compilation, ce qui est d'ailleurs le cas avec les deux dernières versions de plugins nagios (1.4.16 et 1.4.15), ce qui ne sera pas le cas avec les packages. De même, la mise à jour et la désinstallation vont être plus simples avec les packages.

Installation depuis les sources

Tout ce qui suit nécessite que vous soyez connecté en root.

Installation des prérequis

Un certain nombre de packages sont prérequis pour l'installation de nagios (apache, php, gcc et gd). On va passer par yum pour aller vite, l'installation standard étant très bien.

yum install httpd php make gcc glibc gd gd-devel

Création du compte nagios

On va maintenant créer un compte nagios et un groupe nagios pour la gestion de nagios. Il est bien sûr possible de choisir un autre nom de compte et de groupe, il faudra simplement mettre les bons noms dans la configuration de l'outil nagios qu'on verra plus loin.

groupadd nagios
useradd -g nagios nagios
passwd nagios

Téléchargement des sources

A l'heure ou j'écris cet article, la dernière version de nagios est la 3.4.4, et les plugins sont à la 1.4.16. Pour avoir une autre version, ou voir quelle est la plus récente, allez sur http://sourceforge.net/projects/nagios/files/ et suivez les liens vers nagios. Pour les plugins, c'est http://sourceforge.net/projects/nagiosplug/files/. Pour le téléchargement, j'utilise le très pratique wget, mais vous pouvez utiliser ce que vous voulez.

Concernant les plugins, il y a un bug dans les versions 1.4.16 et 1.4.15 qui font que la compilation échoue au moment du make. On va donc utiliser la 1.4.14.

yum install wget
cd /tmp/
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagios/nagios-3.4.4.tar.gz
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagiosplug/nagios-plugins-1.4.14.tar.gz

Installation de nagios

On décompresse les sources.

cd /tmp/
tar xzf nagios-3.4.4.tar.gz
cd nagios

Pour faire une configuration par défaut, on peut juste taper ./configure. Pour voir toutes les options de compilations possibles, taper ./configure --help. Ici, je vais juste préciser les options qui me paraissent les plus utiles (c'est ici qu'il faut mettre le nom et le groupe du compte nagios défini plus haut. On pourra encore le modifier plus tard si on fait une erreur ici).

./configure --prefix=/opt/nagios --with-nagios-user=nagios --with-nagios-group=nagios --with-command-group=nagios
  • --prefix : répertoire racine de nagios
  • --with-nagios-user : compte nagios
  • --with-nagios-group : groupe nagios
  • --with-command-group : groupe qui permet de passer des commandes depuis l'interface web.

Remarque : l'option "--prefix" suffit à elle seule à me faire préférer l'installation depuis les sources plutôt que depuis les packages. Car elle permet de tout rassembler dans un seul répertoire. Sinon, les packages en mettent dans /etc/nagios/, /usr/lib/nagios/, /usr/share/nagios/, /var/log/nagios/... Mais c'est un choix personnel, les choix des mainteneurs des packages ne sont pas incohérents non plus.

On compile :

make all

On installe :

make install

On installe le démon nagios et on l'active au démarrage :

make install-init
chkconfig --add nagios

Pour fini, on lance l'installation des derniers éléments pour les cgi, le mode de commande ainsi que le nécessaire pour la conf d'apache :

make install-commandmode
make install-webconf
make install-classicui
make install-exfoliation

Installation des plugins nagios

cd /tmp/
tar xzf nagios-plugins-1.4.14.tar.gz
cd nagios-plugins-1.4.14
./configure --prefix=/opt/nagios --with-nagios-user=nagios --with-nagios-group=nagios
make
make install

Installation de nrpe

cd /tmp/
wget -c http://sourceforge.net/projects/nagios/files/nrpe-2.x/nrpe-2.14/nrpe-2.14.tar.gz
tar xzf nrpe-2.14.tar.gz
cd nrpe-2.14
./configure --prefix=/opt/nagios
make
make install

Installation avec les packages

Installation des packages

yum install httpd
service httpd start
yum install nagios nagios-plugins-all nrpe

Interface web

L'interface web est accessible ici : http://localhost/nagios/.

A l'installation, il existe un compte nagiosadmin/nagiosadmin.

Le fichier des mots de passe est /etc/nagios/passwd.

Configuration

Pour modifier le mot de passe :

htpasswd /etc/nagios/passwd nagiosadmin

Pour ajouter un autre compte (pas exemple nagios) :

htpasswd /etc/nagios/passwd nagios

Les objets nagios sont dans le répertoire /etc/nagios/objects.

Le fichier de configuration principal est là : /etc/nagios/nagios.cfg.

Par défaut, nagios ne va lire que quelques fichiers de configuration prédéfinis. Pour de facilité, il est conseillé de demander à nagios d'inclure des répertoires complets. Par exemple, on peut éditer le fichier de conf principal de nagios et décommenter la ligne suivante :

cfg_dir=/etc/nagios/servers

Ainsi, tous les fichiers inclus dans ce répertoires seront inclus. On y déposera tous les fichiers de configuration des serveurs à surveiller.


Liens

On trouve plein d'informations intéressantes sur wiki.monitoring-fr.org.